Aller à la barre d’outils

The Legend of Zelda : Majora’s Mask 3D

Découvert en 2017, Majora’s Mask m’aura beaucoup plus marqué que Ocarina of Time : le monde est bien construit et attachant, l’ambiance est très présente, et globalement le jeu utilise bien mieux les forces et les faiblesses de la console d’origine. En revanche, le système de retour dans le temps permanent est particulièrement pénible, pas nécessairement sur son concept (encore que), mais sur son exécution : il est impossible de revenir en arrière de seulement 1 jour, par exemple, ce qui fait qu’on doit refaire certaines actions de nombreuses fois. Le remaster 3DS aide beaucoup sur certains aspects, mais on doit encore conserver une feuille pour tout noter (ou plus probablement une soluce dans un onglet de navigateur) pour arriver à s’en sortir. Ce qui était acceptable, voire même attendu, en 2000, l’est beaucoup moins aujourd’hui, et le jeu souffre de cet aspect vieillot de game design.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.