Guide de démarrage pour Sakuna: of Rice & Ruin

Ceci est un guide de démarrage pour bien débuter dans Sakuna: Of Rice & Ruin : pas de spoiler, pas d’explication détaillée de chose inutile, juste un aperçu de ce qui est réellement important pour vous lancer.

Généralités

Sakuna démarre avec très peu d’explications, et vous passerez votre première année à tâtonner et faire des essais par vous-même. Pas d’inquiétude cependant : la plupart des choses sont expliquées par la suite, même s’il faut parfois chercher un peu ; par exemple, la culture du riz est détaillée dans des parchemins qu’il faut trouver en explorant les niveaux.

Certaines actions ne vous sont pas non plus possibles dès le début, et vous devrez attendre un peu avant d’y avoir accès. De même, alors que l’on commence tout doucement à planter les grains de riz un par un, à force de faire certaines actions de culture répétitives, vous obtiendrez progressivement des améliorations qui vous permettront d’accélérer grandement vos actions.

Il n’y a pas de limite de temps. Vous pouvez avoir des quêtes qui se déclenchent “ohlala il faut aller vite”, ne vous inquiétez pas : vous pouvez passer 2 ans à glander et cultiver votre riz, il ne se passera rien.

Pensez également à faire des sauvegardes régulières, et de temps en temps, créez une sauvegarde dans un coin qui vous permet de revenir en arrière.

Un dernier petit conseil, attention spoiler : avant d’aller affronter le boss du fort, terminez votre culture/année en cours.

Le défilement du temps

Le temps défile en “temps réel accéléré” durant le jeu. Vous pouvez voir l’heure (approximative) en haut à droite avec la position du soleil ou de la lune, et la météo actuelle dans la petite icône encore à droite. Les saisons sont découpées en seulement trois jours, surveillez donc bien, vous devrez faire certaines actions à certaines périodes : planter au printemps, récolter à l’automne, etc.

Certaines activités de culture comme planter ou récolter ne peuvent se faire qu’en journée ; dites-vous qu’en vrai vous n’y verriez rien. La plupart des activités de culture prennent plus de temps qu’il n’y paraît : le temps s’arrête presque tant que vous y êtes, puis accélère quand vous avez fini, souvent d’une demi-journée. Ne prévoyez pas d’autres activités à ces périodes-là.

Aller manger accélère le temps jusqu’à la nuit si ce n’est pas déjà le cas (apparemment les Japonais ne mangent qu’une fois par jour). S’il fait déjà nuit, ça ne change pas. Vous pouvez faire plusieurs repas par nuit, ça vous permet de faire de l’exploration nocturne avec des bonus, mais attention, si le jour a commencé à se lever, vous risquez de sauter une journée.

Les repas

Manger vous donne des bonus divers, qui sont décrits lorsque vous choisissez les ingrédients du repas. Le plus important, c’est le bonus qui fait remonter la vie ; choisissez toujours au moins un ingrédient qui le donne, sous peine de bien galérer lors de l’exploration de nouveaux niveaux. La satiété diminue dans la journée ; au mieux, avec tous les bonus possibles, un repas permet de tenir jusqu’au soir ou au début de la nuit. Il faudra revenir à la maison pour manger et récupérer les bonus. Avoir faim ne vous donne pas de pénalité, vous n’avez simplement plus de bonus. Vous pouvez passer plusieurs jours sans manger sans souci, si ça vous amuse.

Préparer un repas avec des bonus est essentiel pour pouvoir progresser : si vous n’avez pas de regain de vie, vous allez avoir beaucoup de mal à terminer les niveaux, surtout quand ils commencent à avoir des pièges spécifiques comme le brouillard empoisonné. Le bonus le plus important est le regain de vie (“natural healing”), mais l’accélération du regain (“swift healing”) et le bourrage de ventre (“overstuffed”) sont aussi bien pratiques. Notez les plats qui donnent un bonus contre le poison, vous en aurez besoin plus tard.

Ne laissez pas Myrthe les préparer, elle va vous pomper toutes vos ressources à vitesse grand V.

La distinction entre plat principal (“main course”), accompagnement (“side dish”), etc. n’est là que pour faire joli, vous pouvez très bien faire un repas avec 5 desserts (vous êtes adulte, vous faites ce que vous voulez, hein). Personnellement j’aimais bien roleplay et faire des repas qui avaient l’air bon (inconvénient : j’avais tout le temps envie de manger), mais pensez à vérifier les bonus.

Vérifiez tous les jours les stocks pour voir ce qui va s’abîmer. Vous pouvez ensuite les manger, les préserver (en saumure, fumé, salé…) ou les mettre dans l’engrais.

Le menu de préparation des ingrédients permet de débloquer d’autres plats ou ingrédients : par exemple, fabriquer assez de malt permet de débloquer le saké. Expérimentez en fabriquant quelques exemplaires de chaque, mais inutile d’en faire plus d’une dizaine.

Progresser, avancer, s’améliorer

Pour avancer dans le jeu et débloquer de nouvelles zones, vous devez régulièrement réaliser des objectifs (visibles à gauche lorsque vous pointez un niveau depuis la carte) pour augmenter votre pourcentage d’exploration. Vous pouvez très bien revenir compléter les objectifs des premiers niveaux si vous bloquez sur les objectifs des derniers.

Si vous perdez dans un niveau, vous recommencez simplement au checkpoint du début du niveau, mais en perdant tout ce que vous avez fait. En revanche, si vous quittez le niveau au milieu, vous conservez tout. Un conseil donc : si vous vous retrouvez en mauvaise posture au milieu d’un niveau, n’hésitez pas à faire pause puis quittez le niveau, et revenir mieux préparé le lendemain. Certains niveaux ont plusieurs sous-niveaux, et certains en ont tellement qu’ils ont des torii, des arches rouges qui permettent de se téléporter.

Les stats de Sakuna sont 100% liées à la culture du riz, les statistiques de votre culture (fermeté, esthétique, etc.) étant directement liées aux statistiques de Sakuna (force, vitalité, etc.). Eliminer les ennemis ne sert qu’à donner des ressources et de l’ambre, qui sert un peu à tout. Pour améliorer vos stats, il faut faire une culture de qualité ; vous pouvez obtenir plusieurs niveaux d’un seul coup assez facilement en y faisant un minimum attention. Portez aussi attention à votre équipement, et allez régulièrement vérifier si vous pouvez fabriquer de meilleures armes dès que vous en aurez débloqué la possibilité.

Vous allez progressivement trouver ou fabriquer des armes et équipements : dans le menu pause, naviguez jusqu’au sous-écran d’équipement. Chaque équipement a des emplacements de bonus, certains sont fixes et d’autres sont libres. Les emplacements libres peuvent être modifiés à votre guise par des bonus que vous trouverez durant vos explorations. Il est aussi possible de “libérer” ou améliorer certains bonus en remplissant certaines conditions ; regardez bien les boutons en bas de l’écran pour voir toutes les interactions possibles avec l’équipement.

La culture du riz

Autour du champ et dans la maison, allez interagir avec tous les points d’interrogation, ça vous donne diverses ressources et bonus pour le champ.

Pour savoir comment planter de manière optimale, soit vous allez voir un guide détaillé, soit vous testez et vous voyez votre “score” à la fin. A noter que beaucoup de choses n’ont pas de “meilleure manière” : par exemple, planter le riz plus ou moins serré a des avantages et des inconvénients. A force de répéter une même tâche, vous débloquerez divers bonus : voir les zones labourées, planter plus d’un grain de riz à la fois, etc. Lorsque vous êtes dans le champ, le menu pause change et permet de désactiver certaines améliorations, si vous le souhaitez (une en particulier est pratique pour gagner du temps mais a un inconvénient).

Les mauvaises herbes, parasites et maladies ralentissent la croissance, baissent les stats ou la quantité de récolte. Les mauvaises herbes sont visibles dans le champ, et les parasites et maladies sont visibles dans un écran des stats du riz (X quand vous êtes dans le champ). Vous pouvez passer beaucoup de temps à ajuster tous les paramètres possibles pour améliorer ces points (niveau d’eau, température, ingrédients spéciaux de l’engrais, etc.), mais franchement, vous pouvez aussi très bien vous en passer.

L’engrais

L’engrais est tellement important qu’il mérite bien une section à lui tout seul.

Pour faire de l’engrais, récupérez les excréments dans la cabane au fond du jardin, et mettez-les dans le trou à côté du champ. Ajoutez ensuite un peu d’ingrédient de base (beast hoof, beast manure, fallen leaves) pour ajouter un multiplicateur de stats, et ajoutez de l’ambre pour augmenter les stats. Vous pouvez ensuite ajouter des ingrédients supplémentaires pour donner des bonus au riz, et parfois des malus au champ, comme plus de mauvaises herbes.

Le triangle bleu représente les réserves du sol ; elles diminuent avec le temps, essayez de les maintenir, mais pas la peine de les booster à mort dès le début, ça viendra progressivement sur plusieurs années. Chaque étape de croissance du riz pompe sur une pointe du triangle différente (racine, tige ou feuille), et chaque ingrédient de base booste une pointe.

La plupart des ressources peuvent être utilisées pour l’engrais, même le bois et la pierre (c’est un engrais magique, ne posez pas trop de questions), ce qui augmente les statistiques du riz une fois que celui-ci a absorbé l’engrais. La plupart des ingrédients donnent aussi des malus, mais certains ingrédients peuvent les compenser : par exemple, la nourriture avariée favorise les parasites, mais l’ail ou le thé les réduit. Vous pouvez aussi laisser le malus, ce n’est pas un drame.

L’ingrédient “medicine base” donne beaucoup de bonus et pas de malus, mais attention, c’est assez rare et vous en aurez besoin pour d’autres choses. De même, n’utilisez pas les “flakes”, qui servent à préparer des boissons (pendant le repas) de boost définitif de caractéristiques. En revanche, n’hésitez pas à ajouter les “powder” qui donnent des gros bonus à certaines caractéristiques (et des bonus temporaires en tant que boisson).

Vous pouvez sauter l’étape de vieillissement (“aging”) de l’engrais en utilisant la “transformation powder”. Pratique si vous avez oublié de préparer un engrais avant de labourer le champ.

N’ajoutez pas d’engrais si vous vérifiez le statut du champ et qu’il vous dit qu’un engrais est encore en cours, vous perdriez les bonus du précédent.

N’ajoutez surtout pas d’ingrédients supplémentaires s’il n’y a pas de riz ou si vous allez récolter : les bonus seraient perdus.

Les ressources et ingrédients

Explorer les niveaux et éliminer les ennemis vous permet d’obtenir des ressources et ingrédients, qui peuvent servir à manger, cultiver, fabriquer des objets, ou améliorer vos installation. Certains niveaux ne servent qu’à récolter des ressources aléatoires (selon l’emplacement et la saison) en faisant passer quelques heures. Certaines ressources ne peuvent être récoltée que la nuit, mais ne vous inquiétez pas trop pour ça, vous n’en aurez pas besoin avant longtemps (pour fabriquer certains objets avancés).

Beaucoup d’ingrédients pourrissent après 2 jours et se transforment en “rotten food” (nourriture avariée). Vous pouvez également transformer certains ingrédients si vous avez les bons ingrédients de base, pour ne plus qu’ils périment. Ne vous stressez pas trop avec ça : préparez une dizaine d’ingrédients transformés en réserve, mais pas trop non plus, il suffit d’explorer un ou deux niveaux pour avoir beaucoup plus d’ingrédients que nécessaire.

Chaque niveau contient des ressources diverses ; certaines se trouvent de manière systématique, d’autres dépendent de la saison ou sont aléatoires. Dans la carte de l’île, pointez sur un niveau et regardez en bas à droite pour voir les ressources disponibles ; scroller avec le stick droit. Les ressources se renouvellent tous les jours, inutile de sortir puis re-rentrer dans un niveau, il sera vide la seconde fois.

Vous vous apercevrez rapidement que les repas consomment beaucoup de céréales, et vous commencerez très peu de riz (ça s’améliore après quelques années). N’hésitez pas à refaire les premiers niveaux régulièrement pour récolter du blé, de l’orge et du millet, et n’hésitez pas à ressortir au milieu dès que vous en avez récolté quelques-uns pour aller à un autre niveau et recommencer.

Rappelez-vous d’envoyer vos compagnons à la récolte tous les jours dès le matin, dès que vous en avez la possibilité. Chaque personnage a ses spécialités, parlez à Yui pour en savoir plus. Ne les renvoyez pas plusieurs jours au même endroit, ils ne trouveront rien le second jour.

Pour la fabrication d’objets, certains ingrédients ne se trouvent que la nuit, dans certaines zones, comme “branching flower”, “metallic sand”, etc. Si vous semblez n’avoir jamais trouvé ces ingrédients, c’est qu’il va falloir commencer à réexplorer les anciens niveaux de nuit. D’autres objets ne se trouvent que sur les boss.

Les combats

Alternez coups forts et faibles pour faire des combos, testez pour voir ce que vous pouvez faire. Appuyer sur une direction en même temps qu’un coup change le coup : droite ou gauche fait un petit “dash”, haut projette l’ennemi (selon son poids et la puissance du coup), bas fait un écrasement, notamment si vous êtes en l’air. Il n’est pas nécessaire, et même contre-productif, d’appuyer sur une direction en “combo normal”.

Une bonne technique de base : haut + coup sur un ennemi pour le projeter en l’air (coup faible pour un petit ennemi, coup puissant sur un plus gros), sautez pour le suivre, et enchaînez les coups faibles sans appuyer sur une direction jusqu’à le projeter au sol. Projeter les ennemis les uns contre les autres est beaucoup plus efficace que de les frapper, et les projeter sur des pics est radical. Entraînez-vous à projeter les ennemis, et équipez un coup spécial qui le facilite : cela vous aidera grandement contre les boss et les très gros ennemis.

Une fois étourdis (par exemple à la suite d’une projection), les ennemis ont quelques secondes d’invulnérabilité. Inutile de vous acharner dessus : allez attaquer un autre ennemi, ou attendez patiemment.

Allez dans le menu principal pour équiper des coups spéciaux et des techniques d’écharpe. N’hésitez pas à expérimenter pour trouver une combinaison qui vous plaît. Les coups spéciaux et techniques se débloquent avec la culture, ou certains événements. Dès que vous débloquez “Swallow Strike” (frappe d’hirondelle), équipez-le pour avoir un très grand gain de mobilité.

Utilisez l’écharpe à foison : elle permet de gagner en mobilité, mais aussi de sauter très haut avec un peu d’entraînement, et surtout d’esquiver les attaques en vous rendant invincible le temps du déplacement. Ne restez jamais devant les gros ennemis, et n’hésitez pas à spammer l’écharpe si vous êtes dans une situation compliquée.

Pour utiliser les techniques d’écharpe, maintenez le bouton appuyé pour “verrouiller” l’ennemi, puis appuyez rapidement sur une direction. Personnellement je n’ai jamais trop réussi à m’y faire, et ça ne m’a pas posé plus de problème que ça ; maîtriser les coups spéciaux est bien plus important.

Les ennemis les plus pénibles sont les cerfs (deer) qui sautent partout, et les faisans (pheasant) qui se déplacent très vite. Les faisans sont vulnérables aux attaques puissantes, et les cerfs sont vulnérables aux projections : si c’est le dernier ennemi restant, bon courage.

Une journée classique

  • Allez parler à vos compagnons si nécessaire, puis envoyez-les à la récolte
  • Retirez les mauvaises herbes, ajustez le niveau de l’eau selon la saison, répandez l’engrais, fabriquez-en un nouveau
  • Allez explorer les nouveaux niveaux, ou récoltez des ressources dans les anciens. Si vous devez faire des activités de culture qui prennent du temps (labour, plantage, récolte…), revenez avant la mi-journée.
  • Si vous avez faim et qu’il reste du temps avant la nuit, allez récupérer des ressources dans un des niveaux de récolte. Si la nuit est tombée, rentrez.
  • De nouveau, retirez les mauvaises herbes, ajustez le niveau de l’eau selon la saison, répandez l’engrais, fabriquez-en un nouveau.
  • Si vous le pouvez, préparez des ingrédients pour les conserver, et achetez des ressources.
  • Choisissez un repas en faisant attention aux bonus, puis mangez.
  • Si vous êtes assez fort (et que vous en avez besoin), vous pouvez alors explorer des niveaux la nuit, et revenir avant que le jour se lève pour manger de nouveau et récupérer des bonus.

Une année classique

  • Au début du printemps, plantez et mettez le niveau d’eau jusqu’à vos chevilles (vers 30%).
  • Au milieu de l’été, lorsque le riz atteint la phase “third offshoot”, videz l’eau (ouvrez la porte d’évacuation d’eau et laissez-la ouverte).
  • Lorsque le riz atteint la phase “ripening”, remettez beaucoup d’eau (50%).
  • Au début de l’automne, lorsque le riz est “ripe”, videz l’eau, et vous pouvez attendre un peu avant de le récolter. Si vous le pouvez, parlez tous les jours à Tauemon pour prier pour de la sécheresse.
  • Laissez-le à sécher au maximum, mais rentrez toujours le riz avant le début de l’hiver, même s’il est encore humide. Égrenez et battez le riz.
  • Continuez à ajouter de l’engrais tout l’hiver, juste un peu d’ingrédients de base et de l’ambre pour maintenir ou augmenter les réserves du sol, les ingrédients supplémentaires ne servent à rien.
  • A la fin de l’hiver, labourez le champ, triez les grains et mettez-les à germer.

Liens