Guide de démarrage pour Daemon X Machina

Ceci est un guide de démarrage pour bien débuter dans Daemon X Machina : pas de spoiler, pas d’explication détaillée de chose inutile, juste un aperçu de ce qui est réellement important pour vous lancer.

Le premier conseil est de bien suivre le tutoriel. Le jeu est complexe, les actions possibles sont nombreuses, essayez de mémoriser le maximum d’informations.

Il existe une base de données immense du jeu ici : http://orbital-database.gitlab.io/web/ mais d’une part ce ne sont que des données brutes qui n’expliquent rien ; et d’autre part elle comporte quelques spoilers. N’allez donc la visiter qu’après avoir terminé l’histoire principale, lorsque vous voudrez vraiment optimiser pour les challenges supplémentaires.

L’histoire et l’univers

Un petit résumé sans spoiler de l’histoire, qui est très mal racontée durant le jeu, et des termes qui peuvent laisser perplexes un long moment.

Un morceau de la Lune est tombée sur la Terre, dégageant une substance appelée “femto” qui peut être exploitée comme source d’énergie, mais est mortelle pour la plupart des humains à l’exception des Outers, des personnes qui ont muté pour absorber cette énergie lors de l’Eveil (Awakening).

Suite à cette chute, les machines contrôlées par IA se sont rebellées contre l’humanité, menée par des Immortels, des IA puissantes et intelligentes qui peuvent corrompre les machines contrôlées par les humains. Ces derniers ont construit une barrière, l’Oval Link, autour du lieu de la chute de la Lune, afin de contenir les IA en son sein.

Des consortiums se sont formés, mélanges d’entreprises et de nations, pour exploiter le femto et le ramener à l’extérieur de l’Oval Link. Les consortiums sont “chapeautés” par Orbital, une organisation qui utilise Four, une IA créée après la rébellion des Immortels, ainsi que des groupes de mercenaires appelés Reclaimers, dont nous faisons partie, qui utilisent des gros robots appelés Arsenal, et qui exécutent les missions demandées par les consortiums.

Il y a bien d’autres choses, dont beaucoup de questions qui n’ont pas vraiment de réponses, mais au-delà de ce résumé, on entre dans le domaine du spoiler.

L’interface et le hub

Le jeu se déroule autour du hangar qui sert de hub pour accéder à toutes les activités : voyez-le comme un menu à peine plus élaboré.

La console centrale est là où vous passerez le plus longtemps :

  • Lancer des missions principales et secondaires.
  • Hangar : l’équipement permet de changer l’équipement et l’armement de l’arsenal ; la peinture permet de personnaliser les couleurs, motifs, et décalcos de l’arsenal ; et la panoplie permet de sauvegarder ou restaurer une configuration d’arsenal.
  • Boutique : permet d’acheter des pièces d’équipement. Je dois avouer que je n’ai aucune idée de la manière dont la boutique se remplit : avec les missions secondaires ? L’usine ? En tout cas si vous vous bornez à faire les missions principales vous n’y verrez rien. De toute manière les pièces y sont extrêmement chères, ce n’est pas intéressant. Vous pouvez y vendre des pièces ou des modules, mais il est bien plus pertinent de les utiliser à l’usine.
  • Dans l’usine, le développement permet de transformer un équipement en un autre contre de l’argent. Les plans se débloquent au fur et à mesure que l’on fait des missions, ou que l’on récupère des équipements plus rares. Les créations forment une sorte d’arbre : l’item A peut être transformé en item B ou C.
  • Toujours dans l’usine, la partie personnalisation permet d’installer ou de désinstaller des “modules” d’amélioration, qui offrent de légers boosts de performances. Installer ou désinstaller un module est payant, mais ce n’est pas très cher.

Les autres éléments accessibles depuis le hub central sont l’exploration (des niveaux générés aléatoirement en mode dungeon crawling), le multijoueur, le laboratoire pour personnaliser son personnage, ainsi que le glacier, qui permet d’obtenir des bonus temporaires.

Les bases du gameplay

Les informations suivantes utilisent toutes les contrôles par défaut sur Switch. Il est possible de les personnaliser de manière très poussée, n’hésitez pas à les modifier pour les adapter à vos goûts et à ce que vous utilisez le plus souvent.

Le jeu utilise une visée semi-automatique : il y a un cercle plutôt large au milieu de votre écran, qui permet de verrouiller les cibles. Les cibles à portée de tir ont un cube bleu autour, tandis que la cible verrouillée a un cube rouge. Si vous tirez alors qu’une cible a un cube rouge autour, c’est elle qui se fera toucher. Si aucune cible n’a un cube rouge, les tirs partiront au niveau du réticule de visée. Si vous ne voyez pas le cercle de visée automatique, vous avez peut-être équipé une tête qui permet un verrouillage très large : regardez les coins de l’écran si vous voyez les limites de la visée. Les cibles se déverrouillent si elles sortent du réticule, il est donc important de rester à une distance adaptée à la visée : faire du corps à corps face à un adversaire rapide, avec un petit réticule de visée devient vite mission impossible.

Les deux gâchettes ZL/ZR manipulent chacune l’arme correspondante (gauche/droite), et L pour utiliser l’arme secondaire (lance-missiles par exemple). En appuyant sur les flèches “droite/gauche” du d-pad, vous pouvez sélectionner une arme à changer : l’affichage change alors pour montrer les armes disponibles sur les pylônes. Il faut appuyer de nouveau sur “droite/gauche” pour sélectionner l’arme du pylône correspondant. Exemples : “droite > droite” change l’arme dans la main de droite par l’arme du pylône de droite ; “droite > gauche” change l’arme de la main droite par l’arme du pylône de gauche. En maintenant “haut” il est également possible de lancer son arme, mais ce n’est ni très pratique, ni très utile. Vous pouvez le faire si vous trouvez un arsenal abattu avec une arme intéressante que vous voulez utiliser immédiatement. Avec le bouton A il est aussi possible de saisir des objets au sol (voiture, lampadaire, etc) mais l’intérêt est très limité, à moins de ne vraiment pas pouvoir faire autrement.

Sous les cibles visées se trouve plusieurs informations : son nom, sa distance (le chiffre) et sa barre de vie. La distance est importante, car les armes ont toutes une portée optimale, visible uniquement dans les stats de l’arme dans le hangar, qui effectue des dégâts sensiblement supérieurs.

Les armes consomment des munitions, qui sont indiquées vers le milieu à droite. Il est possible de récupérer des munitions, en général en abattant des petits ennemis, qui arrivent souvent en continu lorsque l’on affronte des boss : surveillez vos munitions, et si vous les voyez jaunes, essayez de rompre le combat pour aller vous recharger. Il est également de bon aloi de toujours avoir une épée en réserve, pour les quelques boss un peu longs qui utilisent toutes vos munitions.

Lorsque vous prenez des dégâts, vos PS diminuent (la jauge en haut de l’écran), ainsi que la résistance de la pièce d’armure touchée (les petites icônes). Pour regagner de la vie, cherchez un conteneur bleu (point bleu sur le radar), et détruisez-le lorsque vous êtes à côté, puis restez dans la bulle ainsi formée. Cela fait remonter vos PS mais pas la durabilité de vos pièces d’armure, et je dois avouer que je ne sais pas ce qu’implique avoir une durabilité à zéro (plus de dégâts ?)

B permet de sauter, un appui en l’air permet de voler. Un clic sur le stick gauche permet de couper les boosters pour se laisser chuter. R pour utiliser le boost, que vous feriez mieux d’utiliser parcimonieusement : plus de boost = plus de vol. Maintenir X permet de sortir de l’arsenal, mais sauf s’il se fait abattre, l’intérêt est assez faible : le personnage n’a que 4 points de vie, même s’il fait des dégâts non négligeables, ses capacités sont trop peu utiles, et difficiles à utiliser efficacement.

Enfin, votre arsenal dispose de quatre “pouvoirs femto” : bouclier, ailes, assaut, et mirage. Pour changer entre les trois premières, utilisez “haut/bas” sur le d-pad, et surveillez bien les icônes en haut (c’est très subtil). “Bouclier” absorbe les dégâts mais se désactive si l’on tire ; “ailes” permet de booster sans utiliser d’endurance en échange d’une perte de défense, et se désactivent également si l’on tire ; et “assaut” augmente les dégâts infligés mais également les dégâts reçus. Enfin, “mirage” s’active en appuyant sur le stick droit, et crée un “clone” qui va attaquer les ennemis. Les trois premiers pouvoirs n’intéresseront que les joueurs avancés dans les missions difficiles, mais Mirage est très pratique, notamment contre les boss, que ce soit pour se défendre (l’ennemi a tendance à attaquer le mirage en priorité) ou pour raccourcir le combat.

Le loot et l’équipement

L’équipement peut se trouver de deux manières : sur le champ de bataille sur les Arsenaux ennemis abattus ; ou dans l’usine, qui de toute façon a besoin de “matière première” en utilisant des pièces trouvées sur les arsenaux.

La manière la plus simple de looter est de trouver une mission secondaire (avancez dans l’histoire principale pour les débloquer) qui permet d’affronter plusieurs arsenaux, et de la refaire en boucle jusqu’à être satisfait de ce qu’on a récupéré ; au début, je conseille la mission “04-0306: Hat Trick” (rang D), facile et avec de nombreux arsenaux. Fouillez également les zones des missions, il y a de nombreuses carcasses d’arsenaux ennemis avec parfois des équipements intéressants. Refaites aussi les immortels colossaux plusieurs fois pour en débloquer les plans spéciaux ; il faudra peut-être avancer plus loin dans l’histoire pour pouvoir les affronter de nouveau.

Vous verrez parfois des armes qui vous semblent identiques mais qui ont des valeurs différentes : regardez bien leur code, qui se termine parfois par une lettre : F, L ou S. Ce sont des variations qui répartissent les statistiques différemment : par exemple, certaines tirent plus vite mais sont moins précises.

Lorsque vous trouvez une carcasse d’arsenal, vous ne pouvez récupérer qu’un seul élément à la fois ; appuyez sur Y pour en voir les statistiques, mais vous ne pouvez pas comparer avec votre équipement. Les équipements trouvés sont aléatoires parmi une sélection, et ceux en jaune sont ceux que vous n’avez jamais récupéré, mais une variation d’arme déjà obtenue apparaît aussi en jaune.

Dans le hangar, appuyez sur Y plusieurs fois lorsque vous inspectez un équipement pour en voir toutes les stats, et sur le stick gauche pour comparer avec l’objet équipé.

Certains équipements sont meilleurs que d’autres dans l’absolu, mais tous ont quelque chose en plus : même les armures de base ont certaines statistiques supérieures aux meilleures, ou des bonus “sans stat” comme une zone de ciblage élargie. Si vous souhaitez réellement optimiser, ne vous contentez pas de regarder le premier écran de stat, et réfléchissez à ce qui ne vous plaît pas dans votre équipement actuel pour en contrebalancer les faiblesses. Il n’y a aucun bonus à avoir un équipement complet d’un modèle, n’hésitez pas à panacher.