Johnny Turbo’s Arcade: Super Burger Time

Le premier Burger Time, sorti en 1982, était un « jeu de plateforme à échelles », inspiré par le succès de Donkey Kong, dans lequel on doit faire tomber des morceaux de burger en évitant des légumes animés. Cette suite, qui date de 1990, doit faire face à une concurrence bien plus rude, aussi bien en arcade que sur les consoles.

Super Burger Time est une « suite + » comme il s’en faisait tant dans les années 90, avec beaucoup plus de choses dans tous les sens, mais qui perd au passage tout le charme et l’intérêt stratégique de l’original : il est très bordélique, avec des ennemis qui arrivent de partout, parfois de l’autre bout de l’écran, des graphismes brouillons et beaucoup trop chargés avec des choses qui bougent sur tout l’écran, on ne comprend rien.

Les contrôles sont également très mauvais : on a beaucoup de mal à se décrocher des échelles, et à l’inverse, parfois beaucoup de mal à ne pas s’y accrocher lorsqu’on essaye de sauter sur un morceau de burger. Rajoutons des hitboxes pas toujours très précises, et on a un jeu très difficile et très frustrant, calibré pour avaler les crédits à vitesse grand V.

Les niveaux sont variés, avec des styles et objectifs différents, mais les « mondes » se terminent par un boss qui n’a absolument rien à faire là, comme un nid d’abeilles ou un oiseau, comme si les boss avaient été ajoutés au dernier moment sans trop avoir eu le temps d’y réfléchir.

Terminons le tableau par une unique musique, assez moyenne et qui tape rapidement sur les nerfs.

Bref, un jeu très dispensable, et une des nombreuses preuves des années 90 qu’une meilleure technique ne fait pas un meilleur jeu.