Pure Pool

Je suis très exactement au niveau zéro en billard. J’ai bien fait quelques parties avec des potes dans ma jeunesse, mais je crois qu’aucun de nous ne connaissait vraiment les règles. J’aimais bien, mais je ne vais clairement pas chercher à être très bon, et je regarde Pure Pool avec un regard d’amateur très occasionnel.

La première chose qui frappe, c’est l’ambiance : on est plongé dans un bar lounge, il y a une musique zen, des gens dans le fond qui se baladent ou boivent des verres, ils sont estompés pour ne pas gêner, on commence le jeu directement en partie libre sans contrainte ni adversaire juste pour le plaisir de rentrer des billes, bref, l’ambiance est très détendue, c’est une grosse réussite à ce niveau.

Niveau gameplay, reproduire un jeu physique aussi “tactile” que le billard, où la gestion de la force est très importante et les subtilités sont nombreuses n’est vraiment pas évident. Deux modes de contrôle sont possibles : avec le stick analogique qui reproduit le mouvement horizontal de la queue, ou bien au tactile sur l’écran de la Switch. Dans les deux cas, il y a une habitude à prendre, et le dosage de la force n’est jamais totalement évident. La physique semble bonne (mais encore une fois, je suis loin d’être expert), et on peut donner de nombreux effets à la bille en tapant de différentes manières. Un indicateur de trajectoire nous dit où la bille va partir, ainsi que la bille frappée, mais cet indicateur n’est absolument pas fiable dès que l’on applique un effet. C’est très appréciable en tant que débutant, mais les joueurs expérimentés seront peut-être frustrés de ne pas pouvoir la désactiver.

Pure Pool a trois variantes principales : US 8-ball, 9-ball et snooker (je vous laisse aller chercher à quoi ça correspond si vous ne connaissez pas) plus un bon nombre de “sous-variantes”, jouables en jeu libre sans adversaire ni contrainte, en défi à high score avec classement en ligne, ainsi qu’un mode “carrière” relativement long qui propose d’affronter des adversaires de difficulté croissante sur divers duels, et le tout est jouable en ligne. Je regrette surtout l’absence de billard français, à 3 billes sans poches dans la table, certes méconnu aux US.

Le jeu est très orienté multijoueur en ligne, un certain nombre d’options y étant réservées. A mon niveau je me contente du solo, bien que l’IA soit de qualité très aléatoire : elle est capable du meilleur comme du pire, de faire des coups très techniques avec un effet complexe comme de rater des coups simples et qui devraient être évidents pour n’importe quel débutant ; heureusement, le mode carrière ne demande pas de revenir au début à chaque échec, et on peut réessayer les épreuves autant de fois que l’on veut en plus de pouvoir changer d’épreuve ou de duel à tout moment. Le problème principal de l’IA est le temps qu’elle met parfois à jouer, ça peut être parfois un peu agaçant.

Les graphismes sont très honnêtes, avec des petits effets sympas : quand on change de table pour basculer sur la (très) grande table de snooker, on se déplace “physiquement” dans le bar ; ou bien quand on doit viser la dernière bille, le fond s’assombrit et la musique diminue pour que l’on se concentre. Tout le jeu se joue en mode “vue à la première personne” comme si on était allongé sur la table, et on peut se relever avec une touche pour voir la table entière de dessus. Le seul défaut, c’est que la caméra tournicote un peu trop quand elle suit les billes qui bougent, mais ce n’est pas trop gênant.

Les débutants comme moi seront contents d’apprendre que le jeu intègre les règles de chaque variante, écrites d’une manière assez claire pour être très compréhensibles. En revanche, aucune aide pour apprendre les techniques et effets : il faudra observer l’IA pendant qu’elle nous bat, et essayer de reproduire les techniques en jeu libre.

Pure Pool est un jeu de billard relaxant, parfaitement adapté pour des petites sessions, assez adapté aux débutants et joueurs très occasionnels avec son ambiance pas prise de tête. Un jeu à conserver sur la console pour se faire une petite partie de temps en temps entre deux autres plus conséquents.