Wurroom

Wurroom est… un jeu ? Je n’en suis vraiment pas sûr. C’est une série d’animations en plasticine (pâte à modeler) qui pourraient être tirées tout droit d’un projet d’étudiant en arts plastiques sous acide, tant elles sont délirantes et psychédéliques. Je ne peux pas trop en dire plus, pas tellement parce que je risquerai de vous spoiler les 15 minutes de « jeu » (si si), mais plutôt parce que c’est tellement incohérent que je ne saurais même pas par où commencer.

En terme de gameplay c’est le niveau zéro : on clique au pif sur ce qu’on voit, parfois ça déclenche une action sans queue ni tête, et parfois on passe à l’écran suivant. C’est tellement illogique et absurde qu’au final on clique partout pour voir ce qui fait quelque chose, ce qui est inintéressant en terme de « jeu vidéo », d’autant plus que sur Switch tout se fait avec l’écran tactile, il n’y a pas de simulation du curseur avec les sticks.

A noter que le jeu est payant sur Switch (à peine 2€) mais gratuit sur Steam.

Wurroom est une sorte œuvre interactive d’art moderne qui aurait sa place dans un musée ; sur une console, je suis moins sûr. Votre appréciation du jeu dépendra énormément de votre réceptivité à ce style, personnellement je trouve ça trop abstrait pour apprécier.