16-Bit Soccer

Vendu comme un jeu de foot arcade rétro tel qu’on en avait sur les consoles 16 bits (d’où le nom, si si), 16-Bit Soccer est surtout un jeu de foot extrêmement basique, beaucoup plus que les jeux de l’époque.

Le contenu est très standard : jeu rapide, tournoi, ligue, et des tonnes d’équipes non officielles, et les joueurs avec des noms légèrement changés comme Groizmenn ou Mbeppi. C’est mieux que certains, mais ça manque d’un mode carrière pour être complet.

Le gameplay est également très simple : passe, tir droit ou brossé, et tacle. Cette simplicité n’est pas forcément un mal, j’en veux pour preuve le succès de Sensible Soccer encore aujourd’hui, mais cela nécessite une certaine finesse dans l’équilibrage, que 16-Bit Soccer ne possède pas : c’est vraiment très, très basique.

Mais le problème principal du jeu, du moins en solo, c’est l’IA, abominable. Elle fait des passes en permanence et en rate la moitié, l’équipe reste en retrait lors d’un corner donc on ne peut faire la passe à personne, les joueurs ne bougent pas, restent en position et attendent que ça se passe… Sans parler des bugs : j’ai raté un tacle, le joueur adverse a fait sa passe, a fait demi-tour sur mon joueur et est tombé : faute. Pardon ?

Techniquement c’est très basique, encore plus qu’un jeu SNES ; on peut appliquer un filtre “rétro” bizarre qui ne correspond à rien.

16-Bit Soccer est un jeu très médiocre : basique, mal fini et ennuyeux.