Hero Hours Contract

Hero Hours Contract raconte une histoire de filles magiques qui se transforment (à la Sailor Moon), aidées par des esprits pour combattre les zombies des conglomérats dirigés par des démons ; mais les filles en ont assez de faire tout le travail, et réclament de l’argent et des jours de congé à leurs esprits protecteurs. Oui, l’histoire est délibérément très “politique” avec une critique de la société, mais c’est aussi très léger, avec beaucoup d’humour en permanence, et ça marche plutôt bien.

Le but est de monter les étages de la tour dans laquelle siègent les conglomérats pour y nettoyer les zombies, dans des combats tactiques au tour par tour : les ennemis sont placés sur une grille, et on va déplacer les trois filles, qui ont chacune des attaques différentes et complémentaires, en respectant les objectifs et les mécaniques de la zone, comme par exemple terminer en un nombre de tours maximum. Le gameplay tient aussi du puzzle, car les ennemis ne nous font pas de mal et nous infligent simplement des malus (ils nous déplacent, créent des obstacles, etc) voire ne font rien. Il est possible de perdre si l’on ne respecte pas l’objectif, mais on recommence alors le niveau sans aucune pénalité.

Entre chaque combat, on va négocier des bonus (temps libre et argent) contre les gemmes récoltées, qui permettent ensuite de s’améliorer en parlant aux PNJ. C’est une approche intéressante pour une mécanique de RPG “light”, mais le problème est que ça introduit un grind assez violent et obligatoire : il faudra faire des dizaines de combats de base en boucle pour simplement avoir le droit d’affronter le dernier boss. Heureusement, les combats sont très courts (entre une et cinq minutes) et le grind minimum nécessaire ne durera qu’une heure ou deux, mais la différence avec le reste du jeu, qui ne demande absolument pas de grinder, est un peu choquante ; pour avoir la “meilleure fin” il vous faudra y passer plusieurs heures supplémentaires.

Techniquement c’est très simple, avec des sprites extrêmement basiques et presque aucune animation, mais c’est plutôt mignon, et la musique est sympathique.

Hero Hours Contract est un jeu sans ambition démesurée : mignon, simple mais efficace, avec une histoire amusante, une durée de vie courte mais un tout petit prix : la définition même d’un “petit jeu sympathique”.