Lego Builder’s Journey

Lego Builder’s Journey est un jeu d’aventure et de puzzle, dans lequel on déplace des petits bonshommes faits de briques.

L’histoire, un enfant avec son parent qui doit aller travailler plutôt que de s’occuper de lui, tente de nous arracher quelques larmes ; mais entre les clichés permanents, la banalité du propos, et l’abstraction assez extrême des personnages et même des situations, il est difficile de s’émouvoir.

Malheureusement, le gameplay est encore plus ennuyeux. On déplace certaines briques (pas n’importe lesquelles) pour créer un chemin, puis on déplace certaines briques spéciales petit à petit, case par case, pour que le personnage puisse avancer trèèèès laborieusement, d’autant plus que sa distance de déplacement n’est ni intuitive, ni très claire, ni constante.

Si vous vous attendiez à des puzzles pour créer des constructions ou résoudre des énigmes, oubliez tout de suite : on se borne à déplacer une poignée de briques à l’unique emplacement qui leur est réservé, on déplace le personnage à un rythme d’escargot dépressif, puis on passe à l’écran suivant pour faire la même chose.

La cerise sur le gâteau, c’est que la maniabilité au pad est pénible : les briques sont trop « aimantées », et on a du mal à les déplacer où on veut. C’est un peu plus jouable au tactile (le jeu est originaire de l’Apple Arcade), mais ce n’est pas beaucoup mieux : quand on doit faire avancer le personage, parfois on passe plus de temps à aligner correctement la brique d’avancement qu’autre chose.

Au moins, c’est joli.

Lego Builder’s Journey est un jeu extrêmement décevant, pas intéressant pour deux sous, et qui rate complètement le potentiel qu’avait un « jeu de puzzle Lego ». Un beau gâchis.