Bomb Chicken

Bomb Chicken est un jeu de puzzle/plateforme dans lequel on dirige un poulet obèse, qui ne peut pas voler, mais qui peut pondre des bombes à volonté, et qui cherche à s’échapper d’une usine de nuggets. Oui, ça commence bien.

On va donc naviguer dans les 29 niveaux remplis de pièges, poser des bombes partout, et jouer avec le timing de leurs explosions pour pouvoir franchir les obstacles. Les niveaux sont variés et intéressants, et même si les environnement manquent un peu de différenciation visuelle, les mécanismes rencontrés se renouvellent suffisamment pour ne pas avoir l’impression de faire toujours la même chose. Certains niveaux testent la réflexion, mais la plupart mettent les réflexes et le timing à rude épreuve. Il y a de temps à autre un niveau « boss », qui sert de challenge ultime sur les dernières mécaniques visitées, avant d’en changer, ainsi que de vrais boss par-ci par-là. La difficulté est assez inégale, et on va parfois galérer sur un niveau, et passer les 4 suivants les doigts dans le nez.

Mais le gros problème de Bomb Chicken, qui plombe totalement le jeu, c’est son système de vies : on a un nombre de tentatives limitées (augmentable en récoltant des gemmes) pour terminer un niveau. Quand on perd une vie, on recommence au début de la salle ; quand on n’en a plus, on recommence au début du niveau.
C’est assez incompréhensible dans un puzzle game sorti en 2018 ; certains passages sont suffisamment complexes sans ce système de vies, et devoir refaire encore et encore le début de certains niveaux ne sert qu’à rallonger totalement artificiellement la durée de vie. C’est d’autant plus absurde que lorsque l’on perd une vie, on doit de nouveau récupérer les gemmes et clés de la salle, mais lorsque l’on recommence le niveau, les salles « nettoyées » le restent.

Le jeu n’est pas spécialement difficile sur sa plus grande partie, mais sur la fin, notamment l’avant-dernier niveau, certains passages assez longs nécessitent un timing extrêmement précis, le jeu devient pénible et ennuyeux, et le fun s’arrête brutalement. C’est d’autant plus dommage que Bomb Chicken est, jusqu’à ce moment-là, très sympathique.

Niveau graphismes, vous aurez peut-être déjà rencontré Nitrome sur mobile, et c’est tout à fait dans leur style : gros sprites bien animés, bonne ambiance, plein de détails, humour léger et sympathique.
En revanche, on pourra déplorer un certain manque de lisibilité, notamment en mode portable : les explosions sont très nombreuses, et l’écran tremble à chaque fois : il arrive fréquemment que l’on meure sans trop comprendre pourquoi.

Bref, un puzzle/platformer très sympathique mais plombé par des choix discutables.