Missile Dancer

Missile Dancer est un shmup vertical au concept original : les tirs de notre appareil ne permettent que d’éliminer les missiles ennemis, et il faut verrouiller les cibles puis relâcher le bouton pour lancer ses propres missiles et détruire les ennemis, exactement comme les missiles de Crimzon Clover. Je sais, ça fait beaucoup de fois « missile » en une seule phrase, mais en même temps, c’est dans le titre. Le jeu devient ainsi une recherche du bon moment pour relâcher, plutôt qu’un jeu d’esquive, même si cet aspect est quand-même assez présent.

De manière classique, les niveaux sont des successions d’ennemis qui se terminent par un boss. Le problème principal se révèle assez vite : les ennemis sont peu nombreux, et se répètent énormément, avec une très faible variété : c’est souvent assez peu intéressant. En revanche, les boss sont sympathiques, mais parfois un peu trop rapidement expédiés, avec une difficulté en dents de scie : certains boss vers la fin du jeu sont bien plus difficiles que ceux du début. C’est assez incompréhensible et donne vraiment un côté « amateur » à l’ensemble.

Graphiquement ce n’est pas moche mais un peu basique, avec une majorité de décors urbains et industriels très banals ; c’est surtout assez peu lisible, voire carrément illisible par moment, avec des tirs ennemis un peu « cachés » dans le décor, et des flashs d’écran qui les rendent encore plus difficile à voir : il n’est pas rare de perdre une vie sans comprendre ce qui nous est arrivé.

Missile Dancer est un shmup à la fois très basique sur certains aspects et assez original sur d’autres ; dans tous les cas, ne vous attendez pas à une expérience peaufinée aux petits oignons.