Aller à la barre d’outils

One Strike

One Strike est un jeu de baston minimaliste : un seul coup possible, un seul point de vie.

Il mélange bizarrement pixel art et 2D HD : dès le menu principal, le titre est en HD mais les boutons de menu sont en pixel. Dans la galerie de sélection de personnage, les sprites sont en pixels, mais en arrière-plan on voit des portraits en HD. En jeu, tout est en pixel art. C’est assez étrange, mais pas très grave.
Les fonds des stages sont assez travaillés, avec quelques animations, et assez variés, bien que très classiques.

Les 6 personnages sont tirés de l’histoire Japonaise et Chinoise, et sont assez variés dans leurs styles : un samouraï équilibré ; un moine avec une assez longue allonge mais assez lent ; une paysanne avec une chaîne et faucille qui peut frapper depuis la moitié de l’écran mais ne peut pas bloquer ; un soldat Chinois qui se déplace en attaquant mais dont les attaques sont un peu télégraphiées, etc.
Chaque personnage a sa némésis, et il est nécessaire de bien maîtriser son personnage pour compenser ses défauts.

Les contrôles sont également minimalistes : frappe, blocage, et dash/esquive. Pas de saut, pas de changement de direction, pas de coup spécial, pas de combo. Les combats se concentrent donc sur les feintes, la lecture de l’adversaire, les réflexes, et le timing.

En jeu, ça fonctionne plutôt bien, One Strike est plaisant et fluide, et la tension de n’avoir pas le droit à l’erreur se fait ressentir.

Les modes de jeu sont aussi minimalistes que le reste : 4 modes solo et un mode versus local (avec un seul joycon par joueur sur Switch). L’enrobage du jeu est un peu “brut”, l’histoire se résume à un texte “You conquered Japan” qui apparaît quand on bat le dernier adversaire. Pas de boss caché ou de cinématique dans ce jeu.

Dans l’ensemble, One Strike est plutôt sympathique, mais on en a assez trop vite fait le tour, et le manque de variété ne motive pas à y revenir souvent, mais en revanche, la simplicité du gameplay donne envie de s’en refaire une petite partie de temps en temps.

Bref, un jeu de combat minimaliste, parfaitement adapté aux débutants et aux soirées entre potes.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.