Aller à la barre d’outils

Oniken: Unstoppable Edition

Oniken est un platformer/action à l’ancienne, dans la veine des Ninja Gaiden sur NES.

Oniken est un hommage total à ces jeux de l’époque : contrôles simples, gameplay précis, difficulté relevée, niveaux à apprendre par cœur… La seule concession au game design de l’époque, c’est qu’on ne recommence pas au début du jeu sans arrêt.

Et perdre toutes ses vies, ça va vous arriver un paquet de fois. Les niveaux sont de type “die & retry” : il faut les faire et les refaire de nombreuses fois, pour apprendre par coeur toutes les positions ennemies et tous les pièges et réussir à arriver au boss sans encombre, boss qui sont d’ailleurs plutôt intéressants en général.

Heureusement, les niveaux ne sont pas trop longs, pas très durs une fois le timing trouvé, on a une barre de vie et on ne meurt pas au premier coup, et perdre une vie fait recommencer au début de la section du niveau, et pas au tout début du jeu. Ça permet de rager un peu moins… si on aime le genre, qui, personnellement, ne me plaît guère. Le jeu est loin d’être insurmontable, mais refaire les niveaux 10 ou 20 fois avant de réussir à les franchir me gonfle assez vite. Heureusement que la progression est sauvegardée entre chaque niveau.

Les contrôles sont rigides mais précis et répondent bien, à l’exception de la frappe qui ne sort pas toujours, ce qui est rare mais très pénible car souvent punitif. On regrettera surtout qu’il manque une configuration des touches, qui sont un peu “atypiques”.

Techniquement, le look NES est très réussi, et Oniken pourrait probablement tourner sur le hardware originel avec très peu de modifications. On pourra regretter un format 4/3 sans rien sur les côtés, même pas un artwork. Il propose également un filtre CRT (scanlines + courbure de l’écran) relativement réussi, et la possibilité d’étirer l’image.

Bref, un jeu typé NES très old school, qui ne plaira qu’à ceux qui recherchent les sensations de l’époque.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.