Over The Alps

Over The Alps est un jeu d’aventure narratif textuel où l’on va effectuer des choix, qui influent sur notre personnalité (comme répondre de manière galante ou agressive) et augmentent ou réduisent le risque de se faire coincer (comme avancer à pied ou voler une voiture).

Les deux histoires disponibles (une troisième devrait être disponible prochainement), écrites par le scénariste du très bon 80 Days, racontent les actions d’espions Anglais aux premiers jours de la seconde guerre mondiale, essayant de contrer les plans de l’Allemagne. Les objectifs sont peu clairs car le bureau central ne nous a pas expliqué grand-chose, et on se laisse un peu porter par les événements ; malgré ça, l’écriture est très bonne, les personnages attachants, et les histoires sont prenantes. La version française est très correcte mais comporte quelques bugs de texte, notamment les “œ” qui disparaissent.

Le gameplay de Over The Alps est très simple : de temps à autre, plusieurs choix nous sont proposés, en fonction de nos choix précédents : soyez toujours un gentleman romantique, et vous aurez plus d’options du même genre, ce qui ne sera pas toujours à votre avantage d’ailleurs. Le personnage passe de village en village, on clique sur l’unique activité locale pour faire progresser l’histoire (parfois il y a 2 possibilités, wahou), ce qui déclenche une séquence de dialogues et d’actions. On choisit ensuite le moyen d’avancer jusqu’au village suivant, et on recommence. Soyons honnête : les choix effectués ne changent pas grand-chose, l’histoire est sur des rails desquels il est impossible de sortir, et le seul risque de faire des mauvais choix est de se faire coincer par la police. C’est sympathique de pouvoir roleplay son personnage mais la rejouabilité est très limitée : on est bien loin de la liberté de 80 Days, qui permettait de passer par des chemins totalement différents. Le jeu est également assez court, ce qui n’est pas étonnant : j’ai mis 4h30 pour terminer les deux histoires, dont la première une seconde fois en faisant d’autres choix.

Graphiquement, le style est superbe mais particulier : il fait défiler de très jolis paysages, comme une succession de cartes postales avec une ambiance “début du siècle” charmante. La musique n’est pas en reste, et accompagne parfaitement l’action.

Des histoires courtes mais intéressantes, avec des choix mais linéaires : Over The Alps est un bon jeu d’aventure sans surprise, fortement aidé par son style maîtrisé.