SEGA AGES Fantasy Zone

Fantasy Zone est l’un des premiers “cute’em up”, un shmup aux graphismes colorés et mignons, sortis en 1986 : un an après Gradius et Space Harrier, la même année que Salamander/Life Force et Darius.

Le gameplay est de type Defender, avec des niveaux dans lesquels on peut scroller librement de gauche à droite, et qui bouclent sur eux-même. L’objectif est de détruire les bases qui génèrent des ennemis, ce qui fait apparaître un boss, puis on recommence au niveau suivant.

Fantasy Zone est relativement complexe, avec un système intéressant d’argent à récolter à la destruction d’ennemis, à dépenser dans une boutique qui permet d’améliorer le vaisseau, avec certaines améliorations permanentes et d’autres temporaires ou à usage limité. Cela génère un système de “risques/récompenses” où l’on peut décider de détruire un maximum d’ennemis en laissant les bases tranquilles pour se faire de l’argent, ou au contraire foncer sur les bases pour terminer le niveau le plus vite possible.

La difficulté est très relevée, même en mode facile, ce qui est normal pour les jeux d’arcade, et ça accélère progressivement jusqu’à aller vraiment très vite. Les ennemis arrivent de partout, ils ont souvent des mouvements erratiques, des comportements variés, et il faut s’adapter aux niveaux qui ont des ennemis et des bases spécifiques. Les boss sont également très corrects, avec des patterns vraiment différents. C’est un jeu qui a très bien vieilli, et qui est particulièrement complet pour son époque, même si graphiquement il est plutôt moche.

Cette version Sega Ages, en plus des options classiques d’affichage, propose divers réglages de difficulté, permet de choisir son niveau de départ, a un mode facile, un mode time attack, plus quelques options déblocables, ce qui donne un véritable objectif et ne borne pas le jeu au score attack.

Fantasy Zone est un bon shmup, même si un peu difficile, et le portage SEGA AGES apporte des options très bienvenues.