Speed Limit

Speed Limit est un jeu de tir dont le gimmick est de changer régulièrement de style : run & gun, shooter horizontal, puis vertical, etc. Le gameplay reste assez simple, mais l’action passe par 6 styles au cours des 11 niveaux, ce qui est plutôt original.

Le jeu est du pur « die & retry » à 100% : il faudra apprendre les enchaînements absolument par coeur pour avoir une chance de progresser, au point que certains passages deviennent assez infects, malgré la présence de checkpoints et de différents modes de jeu : arcade avec choix du nombre de crédits (de 1 à infini), facile et normal. L’autre gros problème est l’absence d’auto-fire : j’espère que vous avez un pad qui les intègre, comme les Hori ou les Binbok, sinon c’est la crampe assurée.

L’histoire est inexistante, il y a juste des hordes d’agents secrets à éliminer dans des scènes encore plus délirantes qu’un Mission Impossible, à monter dans un hélicoptère en plein vol depuis un saut en moto. Graphiquement c’est un peu basique : j’aime bien les gros pixels, mais c’est un peu répétitif, il y a trop peu de variation dans les décors.

Speed Limit est un jeu qui ne me parle pas beaucoup, étant beaucoup trop orienté « die & retry », mais je pense qu’il a sans doute un public ; je n’en fais simplement pas partie.