80’s Overdrive

80’s Overdrive est un jeu de course qui s’inspire d’OutRun à tous les niveaux, sauf un : le fun.

Le mode carrière est relativement complet pour un jeu de ce (petit) calibre : une bonne quantité de courses, plusieurs voitures qui copient des modèles connus (Ferrari, Lamborghini, etc), des améliorations à acheter, etc. Le jeu possède également un « éditeur de circuit », qui consiste en quelques paramètres qui génèrent une course aléatoire, mais ne possède pas de mode arcade qui permettrait de rentrer directement dans le vif de l’action.

Le gameplay est très classique, voire basique ; après quelques courses la police commence à s’en mêler, et il faut gérer les dégâts et l’essence bien que ces deux derniers points ne servent à rien à part faire perdre un peu d’argent en fin de course. A part ça il n’y a aucune nouveauté ni originalité, pas de boost comme dans Horizon Chase Turbo, pas de drift comme dans Slipstream, rien du tout, on se contente d’éviter la circulation qui fait des changements de trois voies sans prévenir.

80’s Overdrive avait tout pour être un petit jeu hommage pas très original mais bien réalisé, mais comme je l’ai dit en introduction, il manque cruellement de fun, et est profondément ennuyeux. Les tracés sont droits et plats, la circulation (au moins au début) est inexistante, il se passe parfois 20 secondes sans aucun virage ni aucun danger, à près de 300km/h la sensation de vitesse est quasiment inexistante, bref, on s’endort ! A tel point que j’ai abandonné après à peine quelques courses : il est possible que le jeu devienne meilleur par la suite, mais pourquoi devrais-je m’infliger cet ennui pour le potentiel que le jeu devienne meilleur par la suite ? Trente secondes du premier stage d’OutRun sont plus intéressants que 5 courses de cette pâle copie !

80’s Overdrive aurait pu être une copie de OutRun correcte, qui rajouterait un vrai mode solo, mais sans aucune originalité de gameplay, et des circuits profondément ennuyeux, il vaut mieux l’éviter.