Super Hydorah

Super Hydorah est un shmup néo-rétro qui tire ses inspirations de divers shmups des années 80/90.

On va donc retrouver le look et le level design de Gradius et R-Type, les multiples chemins de progression de Darius, un système de powerups inspiré de Vulcan Venture (Gradius 2), la mise en scène de Thunderforce 4, et beaucoup d’autres plus ou moins connus.

Parmi tous les shmups indés à forte inspiration rétro, Super Hydorah se démarque fortement de part sa très grande qualité, ses finitions et son attention aux détails, et ne détonnerait absolument pas dans une salle d’arcade, bien au contraire.

Super Hydorah est bourré de contenu : une grosse vingtaine de niveaux très variés aussi bien au niveau du look que des mécaniques, gimmicks et concepts ; des secrets à trouver ; des ennemis uniques dans chaque niveau ; des tonnes d’armes ; et des boss nombreux, variés et intéressants, voire vraiment très bons, etc. Une quantité de travail inhabituelle pour un shmup indé, et qui ridiculise bon nombre de productions à plus gros budget.

L’autre aspect qui rend le jeu aussi plaisant, c’est sa courbe de difficulté très bien équilibrée : très accessible au début, elle grimpe assez vite, et dès le milieu du jeu c’est assez violent, mais sans jamais être injuste : la plupart des niveaux ont simplement besoin d’être mémorisés, et se passent sans encombre une fois compris, notamment grâce à la maniabilité absolument parfaite du titre.

Pour les mauvais comme moi, il y a un mode facile, qui donne un bouclier au début de chaque niveau, au prix d’une division du score par deux : parfait si on cherche uniquement à terminer le jeu sans se soucier d’obtenir un high score, sans parler des continues infinis.

On regrettera uniquement un système d’upgrades pas très clair : on ramasse des orbes de couleur sans trop savoir à quoi ils servent, et on apprend sur le tas l’intérêt de chaque powerup. Un défaut mineur, mais qui aurait pu être résolu très facilement.

Graphiquement, Super Hydorah est splendide, avec un travail à la hauteur du reste, et on peut en dire de même pour les musiques, variées et très bonnes.

Super Hydorah est un excellent shmup : riche, profond, varié, et très bien équilibré, il devrait plaire à tous les fans de shmups, ainsi qu’à ceux qui avaient aimé Gradius durant leur jeunesse mais qui ne supportent plus sa difficulté.