Aller à la barre d’outils

Q-Yo Blaster

Q-Yo Blaster est un shoot’em up (shmup) à défilement horizontal.

La première chose qui interpelle, c’est ce style graphique qui peut rappeler Cuphead, typé cartoon des années 30. La différence avec Cuphead est qu’au lieu d’avoir des sprites et décors “HD” dessinés à la main, Q-Yo Blaster les utilise en pixel art. Le résultat est un style le cul entre deux chaises, parfois assez réussi comme certains ennemis, parfois totalement raté et bouillie de pixels.

Ces graphismes qui se veulent travaillés sont malheureusement beaucoup trop chargés, et il est trop souvent difficile de voir les balles ou les bonus sur les fonds qui sont travaillés, mais assez fouillis, en plus d’être un peu répétitifs.

Q-Yo Blaster essaye d’être humoristique comme un cartoon, mais l’histoire totalement absurde, sans queue ni tête, et très mal écrite, tombe complètement à plat. Il est très rare que je saute totalement les cutscenes, mais je l’ai fait sans arrière-pensée cette fois-ci. Dommage, c’était une possibilité de fortement se démarquer du shmup de base.

Côté gameplay, c’est du simple et très classique, à base d’évitement type “bullet hell”, des améliorations temporaires durant les niveaux, et des permanentes à choisir entre les niveaux. Il y a beaucoup de vaisseaux disponibles (15-20 à vue de nez) avec des personnages absurdes (hamster, panda, tomate, des personnages de manga, des robots…), mais ceux-ci changent simplement quelques stats, et pas tellement la manière d’approcher le jeu.

Le jeu est plutôt difficile, même en mode facile, particulièrement à cause de ce manque de visibilité, qui nous fait régulièrement perdre sur une balle perdue de vue.

Le jeu en soit n’est pas foncièrement mauvais, mais n’a rien pour se démarquer. Le style n’est pas du bon “cartoon” ni du bon pixel art, l’humour est raté, et le gameplay est du déjà vu.

Bref, un shmup qui aurait pu être très spécial, mais qui rate trop de choses pour être recommendable.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.