Quarantine Circular

Quarantine Circular est un visual novel. Pour caricaturer, on va voir passer des kilomètres de texte au milieu de l’écran, et les personnages qui parlent autour de celui-ci.

Contrairement à Subsurface Circular, du même auteur, on ne mène pas vraiment une enquête. La Terre a été infectée par une bactérie qui décime tout le monde, un alien est arrivé, et on doit décider d’accepter ou refuser son aide. On va passer du temps à déterminer les motivations de chacun et à comprendre ce qui s’est passé jusqu’ici. En cela, on a parfois plus l’impression de lire un roman de SF un peu interactif que de prendre des décisions, avec énormément de dialogues qui ne servent qu’à faire de l’exposition du passé.

Tout comme Subsurface, Quarantine Circular est très bien écrit, et très agréable à lire. Les personnages sont crédibles, et on s’attache assez vite à l’un ou l’autre. On va incarner successivement ces différents personnages, ce qui permet de mettre en valeur le fait qu’on cherche plus à guérir la maladie ensemble, que d’obtenir des bénéfices personnels.

Techniquement, le jeu est plutôt joli pour le peu que l’on voit, même si les temps de chargement sont parfois un peu longs.

Le jeu est court, environ 2h pour terminer la partie, mais on est encouragé à recommencer avec la possibilité de recharger directement des “checkpoints” réguliers pour pouvoir prendre d’autres décisions et voir les autres fins.

Bref, un visual novel sympathique mais qui manque un peu d’implication.