Silence

Silence est un point & click, suite de The Whispered World (que je n’ai pas fait), sorti sur PC en 2009 avec de très bonnes critiques, et avant toute chose, sachez que si vous souhaitez les faire tous les deux, ne jouez pas à Silence en premier, car l’histoire de The Whispered World est spoilée dès les premiers instants du jeu ; je vais essayer de ne pas faire de même, mais je ne garantis rien.


Vous êtes toujours là ? Très bien.

L’histoire de Silence est extrêmement déprimante du début à la fin : l’introduction montre une guerre, des bombardements, des enfants qui meurent, c’est vraiment glauque et très violent émotionnellement. On entre ensuite dans un monde fantastique et qui semble onirique à première vue, mais qui se révèle rapidement beaucoup plus sombre que ce que les apparences laissent penser. On rencontre rapidement des rebelles, que l’on va aider à détrôner une « fausse reine » ; je ne vous en dit pas plus pour ne pas vous gâcher les surprises, mais sachez que globalement l’histoire est très triste : évitez de jouer à ce jeu si vous êtes déprimé ou angoissé, ça ne va pas arranger les choses. L’écriture est très bonne, pleine d’émotion et d’humour, et les personnages sont touchants ; en revanche, de nombreux arcs narratifs secondaires sont démarrés et totalement abandonnés en cours de route, ce qui donne un peu l’impression d’une histoire pas toujours très bien ficelée.

Les point & click classiques ont la réputation d’être remplis d’énigmes tordues, mais Silence n’oublie pas d’être moderne, et les puzzles sont plutôt variés et cohérents dans l’ensemble, d’autant plus qu’il est possible d’activer une option pour mettre en surbrillance tous les éléments interactifs : on est loin des bêtes combinaisons d’objets des point & click d’antan, d’autant plus qu’il n’y a pas d’inventaire, et certaines énigmes nécessitent de contrôler deux personnages en parallèle comme Broken Age. Les personnages donnent également des indices plus ou moins gros sur ce qu’on doit faire, et il faut bien les lire si on est coincé : je me suis retrouvé bloqué juste parce que j’avais omis de lire un bout de texte qui me donnait presque la solution… On peut aussi sauter certains mini-jeux, mais sans que j’aie trop compris pourquoi seulement ceux-là (sans doute ceux qui posent problème aux malentendants).

Techniquement, Silence est très joli, un mélange de personnages 3D qui s’incrustent parfaitement dans des décors 2D peints à la main avec beaucoup d’effets de lumière, l’ambiance est très travaillée et très réussie, c’est un vrai succès malgré les animations qui font parfois amateur ; en revanche, les chargements sont un peu longuets, d’autant plus qu’ils sont fréquents car présents dès qu’on se déplace d’un écran à l’autre.

La musique est également très bonne, et le jeu est intégralement doublé en anglais avec des sous-titres en français ; à noter que les sous-titres suivent les recommandations pour les malentendants, avec un code couleur pour montrer qui parle, et une description des bruitages importants.

Silence est un point & click classique mais très bien fait, avec des puzzles cohérents, une histoire très bonne mais déprimante, et de très beaux graphismes. Si vous aimez le genre, n’hésitez pas.