Raiden V: Director’s Cut

Raiden V est un shmup classique et old school, héritier d’une longue lignée de jeux qui remonte à 1990.

Le contenu est conséquent, avec 3 vaisseaux avec des caractéristiques différentes, 9 armes modifiables par groupe de 3 chacune avec des avantages et inconvénients, un système de changement ou de boost d’arme, des embranchements dans les niveaux, des boss bonus accessibles en mode boss rush, des leaderboards locaux et en ligne, et un mode coop : il y a de quoi passer quelques heures, entre l’apprentissage du jeu et la découverte de toutes ses subtilités, sans même parler du perfectionnement pour le « one CC », d’autant plus que simplement terminer le jeu est plutôt long (pour un shmup).

Le premier contact en mode « normal » est assez rude, et il est difficile de franchir le premier monde sans utiliser une vingtaine de continues, mais Raiden V est en réalité très accessible, avec beaucoup d’options : plusieurs niveaux de difficulté qui réduisent et ralentissent les tirs ennemis jusqu’à les éliminer complètement, possibilité de booster le bouclier, continues infinis, « tips » affichés sur l’écran pour indiquer comment franchir certains passages… Un gros effort à été fait à ce niveau, et c’est un très bon shmup pour ceux qui voudraient découvrir le genre.

Graphiquement, Raiden V est plutôt réussi même si pas toujours parfaitement lisible, mais avec beaucoup d’effets plutôt sympathiques, notamment sur les transitions entre les niveaux et sections. La caméra zoome et dézoome régulièrement, c’est plutôt intéressant, mais sur l’écran de la Switch, c’est parfois difficile de voir ce qui se passe. On regrettera également l’absence de mode TATE malgré la disposition en écran vertical, ce qui aurait grandement aidé.

Le seul véritable gros défaut c’est l’histoire, très présente malgré son intérêt nul, avec du texte qui défile sans arrêt et des personnages qui parlent en permanence, ils ne se taisent jamais, c’est infernal et ça masque les bruitages. N’hésitez pas à réduire voire couper les voix dans les options dès le début, vous ne raterez rien ; je préfère largement les petits textes intermédiaires de Ikaruga ou Danmaku Unlimited 3, plus suggestifs et largement suffisants.

A noter également que cette version Director’s Cut comporte des bonus avec des artworks, c’est plutôt original pour un shmup.

Raiden V est un bon shmup, très classique, avec beaucoup d’options pour le rendre accessible à tous. Son manque d’originalité ne le rend pas très excitant, mais avec un gameplay maîtrisé, il est très recommandable.