Raging Blasters

Raging Blasters est un shmup qui s’inspire très clairement des shooters de la PC Engine, en particulier ceux de Hudson et Compile, mais sans vraiment en copier un en particulier : l’hommage est bien présent, mais il ne se contente pas de les singer.

Le gameplay est très simple, avec deux tirs (large devant, ou bien fin en diagonale), une arme secondaire (parmi 5) à activer avec des powerups, le choix de la vitesse de déplacement (à la Thunder Force), et… c’est tout. Pas de bombe, pas d’augmentation du niveau de puissance, rien de tout ça ! C’est assez basique, mais aussi très rafraîchissant car bien maîtrisé : chaque arme secondaire à ses forces et ses faiblesses, et certaines sont plus puissantes contre certains boss. Le tir en diagonale n’est en revanche pas assez utilisé à mon goût, même s’il est bien utile pour le scoring.

La difficulté est également bien maîtrisée : le mode normal est assez accessible, et les vies supplémentaires arrivent relativement vite, en plus d’avoir 3 continues ; j’ai réussi à terminer le jeu sur un seul crédit au 2e ou 3e essai sans aucun souci. En normal, les boss sont intéressants sans jamais être frustrants, et les niveaux se traversent sans trop d’encombre ; les niveaux de difficulté suivants changent sensiblement le jeu, avec d’autres placements d’ennemis, d’autres patterns de boss, des tirs plus rapides, etc. Le tout se fait en mode arcade ou en mode « caravan » (score attack sur 3 minutes), en solo ou en coop.

Graphiquement, l’inspiration PC Engine est très bien faite : l’impression de jouer à un jeu de l’époque est bien présente, mais sans les problèmes de flickering ou de limite de sprites. En revanche, les décors sont assez répétitifs : on survole des structures métalliques dans l’espace, de couleurs et d’architecture différentes, mais pas grand-chose d’autre. On est loin des shooters Cave, mais aussi d’indés comme Barrage Fantasia, Space Moth ou même Ghost Blade.

Je ne suis habituellement pas fan des jeux peu originaux, et ce style de shmup n’est pas mon préféré, loin de là. Mais les jeux qui utilisent cette inspiration sont suffisamment peu fréquents, la réalisation est tellement propre, le gameplay tellement soigné, et la difficulté si bien équilibrée, que j’y prends énormément de plaisir, au point de faire de Raging Blasters un de mes shmups préférés !